Depuis 1994, la Chambre de Commerce et d’Industrie Polonaise en France accompagne les entreprises polonaises dans leur implantation sur le marché français. Les premières années de son activité ont été consacrées à la collaboration et à l’implantation des entreprises françaises sur le marché polonais, alors que les entreprises polonaises ont longtemps opéré par le biais de centrales de commerce extérieur. Celles-ci regroupaient les entreprises dans différents secteurs et les représentaient sur le marché français. Les exportations concernaient principalement des matières premières et des demi-produits, tels que le charbon, l’acier ou le cuivre. Cette situation a duré jusqu’à la fin des années ’90.

Durant le processus d’adhésion de la Pologne à l’Union Européenne, les entreprises ont commencé à adapter leur modèle économique aux règles européennes et au système par capitaux. Beaucoup de nouveaux établissements créés ont bénéficié des financements de l’Union européenne et investi dans les nouvelles technologies et les équipements industriels. L’année 2004 a été marquée par l’adhésion de la Pologne à l’UE et par l’entrée en vigueur des nouvelles règles concernant la circulation des services, des biens et des personnes physiques et morales. C’était le début de l’époque dite du « plombier polonais », c’est-à-dire du détachement de salariés en France, sur des chantiers de construction, dans des usines, etc. Cela s’est traduit par la présence permanente de nombreuses entreprises polonaises opérant dans les secteurs du bâtiment et de la production sur le marché français.

Une nouvelle crise a amené, depuis 2010, des changements colossaux dans l’export et les investissements polonais. Avec sa politique économique, la France a connu à cette époque le déclin de son industrie qui représente aujourd’hui seulement 10% de son PIB. La délocalisation de la production vers les pays d’Europe centrale, d’Asie et d’Afrique s’est fortement accélérée, notamment en raison des coûts de la maind’œuvre moins élevés.

Aujourd’hui, la France mise sur l’innovation et déploie ses centres de recherche et de développement. Ainsi, plus de 50% des centres R&D européens sont situés en France.

La France constitue le 4ème partenaire commercial de la Pologne et les échanges commerciaux atteignent 22 Md€. Les produits exportés en France sont principalement des machines, du matériel mécanique et électrique, des véhicules ferroviaires, des accessoires, des meubles, des menuiseries, des produits de décoration, des luminaires et des matières plastiques. En ce qui concerne les investissements polonais en France, jusqu’à présent peu d’entreprises polonaises ont connu le succès.

Grâce à d’importants investissements dans les nouvelles technologies, les entreprises polonaises possèdent des sites de production vastes et modernes dans différents secteurs industriels. En outre, elles disposent d’un personnel qualifié, souvent avec des formations à l’étranger et une connaissance approfondie de plusieurs langues. Tous ces facteurs ont contribué à l’évolution de l’export polonais : nous sommes passés de l’exportation de matières premières et de demiproduits à l’exportation de produits hautement transformés. Il en résulte, entre autres, un solde positif de la balance commerciale avec la France qui reste à un niveau d’environ 1,5 Md€.

Cependant, la CCIPF observe depuis quelques années une croissance de plus en plus importante des investissements et des rachats d’entreprises françaises par des groupes polonais. Les entreprises présentes sur le marché français sont, entre autres : OKNOPLAST, COMARCH, FAKRO, TZMO, WIELTON, CHEMET, SANPLAST, DAMIX, NOWY STYL, SYNTHOS, AMICA, CANPACK et MAFLOW. Certaines de ces entreprises ont créé leur propre réseau de vente/distribution en France, d’autres ont racheté des entreprises françaises, par exemple INPOST-MONDIAL RELAY, NOWY STYL-MAJENCIA, LEDA-SANPLAST. La valeur globale des investissements s’élève aujourd’hui à environ 2 Md€.

Depuis 27 ans de sa présence sur le marché français, la Chambre de Commerce et d’Industrie Polonaise apporte une aide concrète aux entreprises polonaises, en identifiant les facteurs de succès et en proposant le conseil ainsi que les compétences de ses experts – membres de la CCIPF.

Il n’existe pas de clé universelle du succès, mais il existe une organisation qui agit activement en France: digitalisation, nouvelle façon d’échanger, nouveaux territoires de conquête, l’export et les investissements polonais se réinventent aussi en France

Source : Economie et Convictions – N° 2 | Le rendez-vous bimestriel de l’économie politique by FairValue Corporate & Public Affairs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *